Donner en confiance

Pourquoi peut-on avoir confiance en l'UNICEF?

Bien entendu la communication faite le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) sur les programmes qu'il développe  dans 157 pays doit légitimement rassurer chacun sur le bon usage que fait cet organisme des sommes collectées soit sous forme de dons soit sous forme de bénéfices recueillis en vendant ses cartes et ses produits solidaires. Par ailleurs UNICEF France publie un rapport annuel qui décrit en détail les ressources de notre Comité national et les emplois faits de ces ressources.


Mais il peut toujours y avoir quelqu'un qui reste troublé par le souvenir de telle ou telle défaillance d'une association d'un secteur social ou humanitaire il y a quelques années ou qui s'interroge en entendant une personnalité d'une association émettre des doutes sur la gestion d'une autre association...



C'est pourquoi Unicef France a été une des 18 associations des secteurs social et humanitaire qui  ont défini des règles de déontologie qui reposent sur des principes de transparence explicités dans une charte. Elles ont créé un Comité chargé de contrôler le respect de cette charte. Depuis 2005 il porte le nom de "Comité de la charte du Don en confiance". Aujourd'hui 79 associations ont adhéré à ce comité et acceptent qu'une commission d'agrément et de surveillance accède à tous leurs documents comptables une fois par an. S'il s'avérait qu'une d'entre elles ne respectât pas ses engagements, le Comité de la Charte aurait le pouvoir de l'exclure.

Pour en savoir plus sur le comité de la charte....

Celle-ci vient en complément

- de la surveillance institutionnelle par la Cour des Comptes, par les Ministères de tutelle et par le siège de l'UNICEF international
- de la surveillance interne de l'association Unicef France par les contrôleurs financiers et par la commission de gestion. C'est notamment cette dernière qui contrôle les comptes des Comités départementaux.




2.3.1